L’argile, super-héroïne de la nature

L’argile, super-héroïne de la nature

 Ses propriétés

L’argile est une terre riche en minéraux (fer, magnésium, potassium, calcium…). Elle est également riche en silice, ce qui lui donne des propriétés d’absorptions et de reminéralisations étonnantes. 

L’argile peut-être de couleur verte, blanche, ou encore rose, selon son origine. De là va dépendre sa composition et donc ses propriétés. 

 L’argile nettoie notre tube digestif

L’argile est un anti-inflammatoire naturel, et a également un pouvoir anti-microbien. On l’utilise pour soulager les brûlures d’estomac, par exemple. Elle est aussi efficace contre les troubles intestinaux (ballonnements et flatulences): grâce à son pouvoir d’absorption, l’argile élimine l’air et les gaz accumulés. 

C’est également un piège à poison redoutable. L’argile fixe les polluants (pesticides, toxines etc), permettant un “nettoyage” doux de notre tube digestif. De ce fait, elle est très pratique pour lutter contre les gastro de l’hiver, ou tout autre virus ou bactérie qui aurait l’idée de visiter notre intérieur !  

On peut ajouter à ses nombreux pouvoirs celui de reminéraliser: L’argile apporte des minéraux nécessaires au bon fonctionnement de notre corps, et prévient certaines carences

Mode d’emploi: déposer une cuillère à café à la surface d’un verre d’eau, et laisser reposer la nuit, sans mélanger. Les premiers jours ne buvez (à jeun) que l’eau argileuse (pas la poudre au fond), pour habituer votre organisme. 

Laquelle choisir? L’argile verte est riche en minéraux, notamment en magnésium, elle est donc très intéressante pour reminéraliser. Cependant si votre intestin est sensible, pensez à l’argile blanche, mieux supportée.

A savoir: l’argile est à prendre à distance des médicaments (3h au moins). Favoriser une eau déminéralisée. 

Pour tous? par précaution, elle est déconseillée en cas de constipation et d’hypertension, ou si antécédents d’occlusions intestinales. 

  

Elle purifie la peau et favorise la cicatrisation 

A chaque couleur ses propriétés:

*L’argile verte: pour les peaux grasses ou mixtes. Elle est régénérante, et plutôt déshydratante, puisque qu’elle va absorber le sébum et capter les toxines de la peau. C’est un bon soin anti-acné.  

*L’argile blanche: pour les peaux fragiles et réactives. Elle est très douce et purifie la peau mais sans l’agresser. 

*L’argile rose: pour les peaux sensibles aux rougeurs. Elle renforce la peaux agressée par la pollution ou les crèmes, et donne de l’éclat au teint terne.  

*L’argile rouge: pour les peaux matures et couperosées. Elle apaise les rougeurs et favorise la circulation sanguine.  

* L’argile jaune: pour les peaux tachées ou marquées. Elle est exfoliante et procure un gommage doux. Elle régule l’excès de sébum et convient à tous les types de peau.  

*L’argile ghassoul: pour les peaux acnéiques ou sensibles. Elle possède de fortes propriétés purifiantes et surtout absorbantes. Elle régule le sébum et atténue donc les imperfections.  

 
Mode d’emploi: vous pouvez soit l’acheter prête à l’emploi, ou en poudre, à mélanger avec de l’eau. En masque, l’argile ne doit pas sécher, au risque de déshydrater la peau. N’hésitez pas à humidifiez régulièrement, et à faire 2 masques par semaine pendant au moins 10 minutes. 

En cas de plaie: par son pouvoir anti-microbien, elle favorise la régénération cellulaire et diminue le risque de formation de cicatrices. 

Sa silice apaise les articulations

L’argile soulage les articulations et les tendons par son action anti-inflammatoire. On l’utilise contre les entorses et foulures, mais on peut également s’en servir en cas de mal de dos, d’arthrose, ou encore de fatigue musculaire.

Mode d’emploi: on s’oriente vers de l’argile verte, très reminéralisante. Plutôt en cataplasme chaud contre l’arthrose, et froid en cas d’entorse, pour aider au dégonflement de l’articulation. On peut y ajouter des huiles essentielles sur conseil du pharmacien, pour booster l’effet réparateur.

Bien choisir son argile  

Privilégier les pharmacies, qui vous assurerons une bonne qualité :  

Elle doit être 100% naturelle, et pure, c’est à dire non mélangée avec une autre argile. Elle doit avoir été contrôlée de manière fiable (analyses physico-chimiques et microbiologiques). Si ce n’est pas indiqué sur le paquet, prenez-en une séchée au soleil ou extraite depuis peu. En poudre, la choisir “ultra-ventilée”.

 Louise 

Partager si vous aimez !

louise

Pharmacien en quête de plus de naturel, je partage mes conseils santé et bien-être.

Related Posts

Le syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel

Burn out & Surmenage : les solutions naturelles

Burn out & Surmenage : les solutions naturelles

Le charbon végétal

Le charbon végétal

Soleil, ami ou ennemi?

Soleil, ami ou ennemi?

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *