Les Allergies : Solutions naturelles

Les Allergies : Solutions naturelles

Les allergies saisonnières sont de retour, même confinés ! Yeux rouges, éternuements, nez qui se bouche ou qui coule…En complément d’un traitement médicamenteux* ou pas, voici des solutions naturelles pour passer un printemps serein : 

LA QUERCETINE

♦ Propriétés : la quercétine est extraite de différentes sources végétales, comme l’oignon. Cette molécule riche en vitamine C a montré in vitro une action anti-oxydante, anti-inflammatoire, et inhibiteur de la libération de l’histamine, molécule participant à la réaction allergique. 

-Dans les compléments alimentaires, elle est souvent associée à la bromélaïne (extrait de la tige d’ananas) renforçant son absorption.

♦ Conseils : 

* Alimentation : buvez du thé vert ! Il contient de la quercetine, tout comme les baies (myrtilles, cassis, cranberry.), certains légumes (oignon, poivron, brocolis, épinards), le chocolat noir ou encore les aromates (persil, ciboulette).  

* Supplémentation : en gélules, dosées à 500mg 1 à 2 fois par jour (ex : Quercetine complexe de chez Solgar associé à la bromélaïne). Elle est parfois mélangée à d’autres molécules qui agissent en synergie (ex : Lactibiane ALR de chez Pileje: quercetine + probiotiques + romarin qui soutient le système immunitaire)

→ le mieux est de commencer 1 mois avant la période des pollens, et de continuer pendant la période à risque.

Θ Interactions médicamenteuses possible. Consultez votre médecin avant utilisation si grossesse/allaitement, moins de 15 ans, pathologie ou usage de médicaments. 

L’ECHINACEE 

♦Propriétés : Antibactérienne et antivirale, l’échinacée renforce les défenses immunitaires : elle fait partie des plantes dites “immunostimulantes”. On l’utilise pour prévenir les infections respiratoires, pour se défendre face aux allergènes et en cas de rhumes. 

♦ Conseils :

* Infusion : 1 gramme de racine broyée d’Echinacea purpurea, 2 à 3 fois par jour pendant la crise

* Supplémentation : gélules de 500 mg de poudre de racine 2 à 3 fois par jour (ex : Echinacée bio de chezNat&Form)

→Pas plus de 10 jours sans avis d’un professionnel. 

Θ Non indiqué en cas d’allergie aux Asteraceae, si grossesse/allaitement, moins de 12 ans. Déconseillé en cas de pathologies chroniques et maladies liée à l’immunité en raison d’une possible action immunostimulante. 

LE PLANTAIN 

♦ Propriétés : le grand plantain est reconnu en France dans l’inflammation de la gorge. Il a de nombreuses indications dont favoriser l’élimination des mucosités bronchiques. Un de ses composé, l’apigénine, est un anti-inflammatoire, utilisé en cas de rhinite allergique. 

♦ Conseils : il existe le grand plantain et le plantain lancéolé, son espèce voisine. Leurs emplois sont similaires.

* Infusion : 1cuillère à café dans 150 ml d’eau 2 à 3 fois par jour

* Supplémentation : capsules seules ou associées (ex : Extrait de plantain lancéolé bio de chez Ladrôme, ou en association dans Phytostandard cassis-plantain de chez Pileje) 

→Non indiqué si grossesse/allaitement, et moins de 12 ans. Consulter en cas de dyspnée ou de fièvre. 

LE MANGANESE 

♦ Propriétés : c’est un correcteur de terrain par excellence. Son action est reconnue contre le stress oxydatif (facteur de nombreuses maladies chroniques) : celui-ci est plus élevé chez les asthmatiques et rhinitiques. Le manganèse pourrai moduler la réponse allergique et diminuer la perméabilité des muqueuses face aux allergènes. 

♦ Conseils:

* Alimentation : dans les céréales (semoules, riz et pâtes complètes, biscottes),  les oléagineux (noisettes, noix, amandes, cacahuètes…), ou encore les fruits (ananas, mûres, framboises, bananes) 

Supplémentation : sous différentes formes : spray nasal (ex : Sterimar manganèse, Oligorhine manganèse), ou encore en ampoules. 

LES BOURGEONS DE CASSIS 

La gemmothérapie, ou médecine par les bourgeons de plantes, est encore peu exploitée en France. Elle part de la théorie que les bourgeons auraient des propriétés thérapeutiques équivalentes voires supérieures à la plante mature, et contiendraient de grosses concentrations en éléments actifs (hormones, vitamines, nutriments, etc).

♦ Propriétés : Le cassis est souvent associé dans les préparations de part son action sur les glandes surrénales : c’est un excellent anti-inflammatoire et anti-allergique (il bloque la libération de l’histamine). Pour ne rien gâcher, il est très riche en vitamine C, c’est donc un excellent anti-oxydant recherché ici. 

♦ Conseils : en pharmacie, sous la forme de gouttes de bourgeons. Diluez 5 gouttes par jour pendant 3 semaines, progressivement jusqu’à maximum 15 gouttes par jour.  En prévention ou dès le début de la crise. Dès 3 ans : Commencez par 3 gouttes par jour (jusqu’à 8 gouttes selon avis médical et âge de l’enfant, ex : Bourgeons de Cassissier bio de chez Herbiolys)

→ avis médical si femme enceinte/allaitante, si hypertension ou en cas de sevrage alcoolique (peut contenir de l’alcool)  

LES PROBIOTIQUES 

♦ Propriétés : on observe une réduction de la diversité du microbiote intestinal chez les personnes allergiques. Certaines souches de probiotiques semblent efficace pour prévenir l’allergie respiratoire, en particulier Lactobacillus rhamnosus. Cette souche a la particularité de réguler l’inflammation.  

Conseilsde préférence pour l’adulte, les probiotiques sont aussi utilisables chez le jeune enfant. Bien qu’on ai peu de recul, ils améliorent les symptômes allergiques du à l’immaturité de la flore intestinale. On prend des probiotiques spécifiques (ex: Ergyphilus plus de chez Nutergia qui contient la souche L.rhamnosus, ou Lactibiane ALR de chez Pileje vu plus haut). Pour les enfants, on part sur des dosages plus faibles (ex: Lactibiane Enfants de chez Pileje).

→  Non indiqué si grossesse/allaitement, moins de 6 ans, ou traitement anticoagulant.

test

* Point covid : N’arrêtez surtout pas vos anti-histaminiques! De plus, ne confondez pas les symptômes du virus (on retrouve fréquemment en plus un syndrome grippal + fièvre) à ceux de l’allergie. Si vous doutez, demandez un avis médical

* Les informations présentes dans cet article ne se substituent en aucun cas à un traitement médical et ne dispense en aucun cas de consulter et/ou de suivre les recommandations allopathiques de votre médecin.

* Site du Réseau National de Surveillance Aérobiologique : pollens.fr

Louise

 

 

 

 

 

 

Partager si vous aimez !

louise

Pharmacien en quête de plus de naturel, je partage mes conseils santé et bien-être.

Related Posts

Le syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel

Burn out & Surmenage : les solutions naturelles

Burn out & Surmenage : les solutions naturelles

Le charbon végétal

Le charbon végétal

Soleil, ami ou ennemi?

Soleil, ami ou ennemi?